Pères de l'Eglise

Athanase d'Alexandrie

né vers 300 à Alexandrie


En ce 1er janvier lettre à Epictète

Epictète, évêque de Corinthe, demande des éclaircissements doctrinaux à Athanase, et lui envoie un manifeste où il a rassemblé en huit points de christologie peu orthodoxes. Athanase lui répond dans une lettre, écrite en 371, qui resta célèbre et fut souvent citée dans les controverses christologiques par la suite. Le passage cité dans la Liturgie des Heures répond à six des huit propositions.

En ce 16 janvier, un extrait du traité contre les païens. Athanase y défend le monothéisme en l'opposant à l'idolâtrie et au polythéisme. L'homme peut accéder à la connaissance de Dieu, car l'âme humaine est apparentée à Dieu par son immortalité.

En ce 17 janvier, nous faisons mémoire de saint Antoine.

En 313, les persécutions prennent fin. Le christianisme doit veiller, tout en transformant le monde païen, à ne pas se laisser contaminer par lui. Comment rester authentiquement chrétien ? le monachisme est une réponse à ve problème. Aussi le IVe siècle est-il domné par la multitude des moines.

Une littérature de propagande apparaît pour faire connaître la vie monastique et susciter des vocations, et pour faire connaître aux moines l'idéal qui doit être le leur. L'écrit le plus célèbre est la Vie de saint Antoine, écrite par Athanase en 357.

Basile le grand

né vers 329-330 à Césarée


En ce 14 janvier, Basile répond ici à la question suivante : Il est entendu qu'il faut aimer Dieu, mais comment faut-il l'aimer ?


Irénée de Lyon

né à Smyrne vers 135 mort en 200



Ce 15 janvier nous écoutons le livre IV de l'Asversus Haereses : l'unité des deux Testaments. Dans ce livre IV Irénée montre d'abord l'unité du Dieu Père et Créateur : c'est lui qui s'est manifesté aux patriarches et aux prophètes. L'extrait d'aujourd'hui nous dit la manifestation du Fils est la connaissance du Père. Le Fils joue un rôle exclusif comme révélateur du Père

Ambroise de Milan

né à Trèves, en 339


Dès le début de son épiscopat, Ambroise manifesta sa sollicitude pour les "épouses du Christ". Il a consacré plusieurs ouvrages à la virginité ; il considérait d'ailleurs que c'est un rôle de l'évêque.

Nous entendons en ce 21 janvier un extrait du De virginibus (I,5.7-9) prononcé le 21 janvier 376 en la fête de sainte Agnès.

Grégoire de Nazianze

né vers 326 à Nazianze


En ce 2 janvier Homélie pour la mort de Saint Basile

Le discours 43 est le plus long de tous. A l'oraison funèbre sur Basile, Grégoire a rajouté par la suite des éléments qui concernent leur amitié qui a duré trente ans. Il laisse transparaître la nostalgie des années heureuses qu'ils ont vécues ensemble à Athènes

En ce 12 janvier, fête du baptême du Seigneur, nous entendons le sermon de Saint Grégoire pour la fête des lumières

Le discours 39 a été célébrée le 6 janvier 381, lors de la vigile de la fête de l'Epiphanie, c'est-à-dire du baptême du Seigneur. Cette fête était la fête des "Saintes Lumières". Grégoire la célèbre indépendamment de la fête de la Nativité, contrairement aux coutumes habituelles de l'Orient : il tenait probablement cette double célébration de Constantinople. L'Epiphanie et Pâques étaient les deux principales fêtes de l'année liturgique.

"En descendant dans les eaux du jourdain, le Créateur s'immerge physiquement dans le créé; puis il ressort de l'eau en le ramenant avec lui, réalisant dans sa chair la résurgence du monde hors de l'eau : il le recrée. Le monde reçoit la grâce d'une création nouvelle et les cieux s'ouvrent, eux qui étaient restés fermés depuis l'exil d'Adam et d'Eve: en se soumettant au baptême, le Dieu-homme permet à l'homme de réintégrer sa patrie céleste. Il lui offre le salut. C'est l'aspect sotériologique, qui sera conclut par la Passion et la Résurection."

Clément de Rome

Il est le 3ème successeur de Pierre, à la tête de l'Eglise de Rome, après Lin et Clet. Il est mort en 101. Une seule lettre a été conservée, écrite en grec. Elle est adressée à l'Eglise de Corinthe au nom de "l'Eglise de Dieu qui est à Rome". Cette expression souligne la communion qui existait entre les diverses Eglises. C'est ce que nous découvrons en ce 13 janvier.


En ce 18 janvier, est lu un extrait de sa lettre aux Corinthiens 30, 3-4 : Ressonblons à Dieu en faisant ce qui est bien. Ici Clément porte son attention sur la bénédiction que Dieu accorde à ceux qui mettent leur foi en lui.

Ignace d'Antioche


Vers 110, sous Trajan, Ignace, évêque d'Antioche - deuxième successeur de Pierre -, est arrêté et envoyé sous bonne escorte à Rome, pour y subir le martyre.

Aujourd'hui 19 janvier, nous entendons un extrait de sa lettre aux Ephésiens 2,2 à 5, 2. Ignace appelle à l'unité autour de l'évêque.

En ce 20 janvier nous poursuivons l'écoute de la lettre aux Ephésiens où la concorde de la foi est fondamentale. Le chrétien, en effet, est uni au Christ par la foi et la charité.